Zoé élue « Bébé Cadum 2012″

Joli pied de nez à Renault qui s’évertue à ridiculiser les prénoms de nos enfants !

Vous remarquerez le choix de M6 : Le sujet suivant est le harcèlement des enfants ! Grâce à Renault, nos Zoé seront le sujet de moqueries en tout genre…

Image de prévisualisation YouTube

La liste est longue ? Certes…

La liste des voitures portant des prénoms humains, est longue !

Certes, mais des personnes en ont souffert pendant leur enfance, leur adolescence, et un jour, et il faut que cela s’arrête.

Le moment est venu, et c’est à nous, adultes, parents, de faire en sorte que cela cesse à l’avenir !

Extraite de l’émission Turbo, M6, du 28/11/2010

Certains de nos détracteurs nous disent que les enfants sont, quoi qu’il en soit, durs entre eux.

Certes, il suffit qu’un enfant soit un peu trop maigre, ait un peu d’embonpoint, porte des lunettes, un appareil dentaire, auditif… pour que ses camarades le prennent en grippe, et se moque de lui !

Mais ça, c’est la nature, et ce que nous disons, c’est qu’il est inutile que l’humain, et les industriels, en rajoutent !

A qui le tour

D’autres nous disent : Zoé est déjà le satellite d’un astéroïde, un crustacé à l’état larvaire ou encore une ancienne pile atomique !

Certes, mais croisons nous tous les jours ces homonymes à chaque coin de rue ?

Nous ne voulons pas lire le prénoms de nos enfants à l’arrière de nos véhicules !

Ce que nous disons à ces détracteurs, c’est que l’utilisation d’un prénom par un industriel pour nommer un produit, c’est toucher à l’intime d’une personne, et dans ce cas, c’est à l’industriel de savoir reculer. Il suffit d’écouter l’avis d’un spécialiste pour le comprendre, par exemple, Jean-Jacques Moscovitz, psychanalyste qui intervenait le 10 novembre dernier sur RFI.

Marques : prénoms interdits ?

(19:32)